ISP - Institut des Sciences sociales du Politique UMR7220

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > ACTIVITES > Séminaire général

Séminaire général 2016-2017 -"conflits, sorties de conflits, mutations politiques"

publié le , mis à jour le

Le séminaire général de l’ISP, organisé cette année par les membres de l’axe « conflits, sorties de conflits, mutations politiques », entend faire dialoguer les travaux sur les guerres, les sorties de conflits et les formes routinisées de violence dans une perspective comparative. Les situations dites de « crise » - mais aussi de sorties de « crise » - sont trop souvent abordées comme des conjonctures exceptionnelles au cours desquelles les logiques sociales ordinaires seraient suspendues. Le séminaire propose d’interroger les frontières de la guerre et de la paix ainsi que les approches théoriques et méthodologiques que l’on peut mobiliser pour les saisir.

Programme

25 novembre 2016 - 10h00-13h00,Salle de réunion de l’ISP (campus de Nanterre, bâtiment Max Weber, 3ème étage)

  • Projection du documentaire « Le siège » de Rémy Ourdan et Patrick Chauvel

Le séminaire général s’ouvre sur le travail et le regard de deux journalistes qui sont allés au plus près du quotidien des combattants et des civil.e.s en guerre. Nous souhaitons ici réfléchir à la porosité des frontières entre civils et combattants, aux trajectoires de ces hommes et de ces femmes en armes et aux conditions d’entrée dans la violence armée. Cette séance est organisée autour du film Le Siège que le journaliste du Monde, Rémy Ourdan, a consacré au siège de Sarajevo, et de l’ouvrage de Justine Brabant sur les combattants dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Intervenant.e.s :

Rémy Ourdan, Le Monde, co-réalisateur avec Patrick Chauvel du documentaire Le Siège, 2016, 90 min.
Justine Brabant, journaliste, auteure de Qu’on nous laisse combattre et la guerre finira : Avec les combattants du Kivu, Paris, La Découverte, 2016.
Organisation : Milena Jakšić


9 décembre 2016 10h00-13h00 - Salle de réunion de l’ISP (campus de Nanterre, bâtiment Max Weber, 3ème étage),

  • Les crimes de masse et leur jugement

La deuxième séance est consacrée aux crimes de masse et à leur jugement à partir des travaux du juriste états-unien Mark Osiel, qui a récemment publié Making Sense of Mass Atrocity (Cambridge University Press, 2009) et prépare un livre intitulé After Atrocity : New Approaches to the Restraint and Redress of Mass Killing (à paraître chez le même éditeur), et de l’historien Christian Ingrao autour de son ouvrage qui vient de paraître : La promesse de l’Est : Espérance nazie et génocide (1939-1943), Paris, Seuil, 2016.

Intervenants :
Mark Osiel, Aliber Family Chair in Law, University of Iowa
Christian Ingrao, historien, chargé de recherche au CNRS, Institut d’Histoire du Temps Présent (IHTP).

Discutante : Nadège Ragaru, chargée de recherche au CNRS, Sciences Po-CERI
Organisation : Milena Jakšić et Guillaume Mouralis


29 mars 2017 - 10h00-13h00, Salle des workshop, Maison Max weber rdc Université Paris Nanterre

  • Enquêter et écrire sur la violence : réflexions méthodologiques

La troisième séance du séminaire porte sur les enjeux méthodologiques des enquêtes et de l’écriture sur les guerres et la violence à partir du travail de Michel Naepels (Conjurer la guerre : Violence et pouvoir à Houaïlou (Nouvelle-Calédonie), EHESS, 2013) et des travaux en cours d’Amadine Regamey sur les femmes combattantes.

Intervenant.e.s :
Michel Naepels, anthropologue, directeur d’études à l’EHESS, IRIS
Amandine Regamey, sociologue, maîtresse de conférences à l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne

Discussion collective
Organisation : Marielle Debos et Marième N’Diaye


1er juin 2017 - 11h00-13h00, Salle des workshop, Maison Max weber rdc Université Paris Nanterre

  • Exhumer les corps des disparus, faire droit aux victimes : regards croisés sur le Pérou et le Mexique

La quatrième et dernière séance est consacrée aux mémoires de la guerre et de la violence et au traitement rituel et politique des morts et des restes humains à partir des travaux de deux anthropologues : Sabrina Melenotte (auteure d’une thèse intitulée Caciquismes, résistances, violences. Les pedranos et l’État mexicain dans le Chiapas postrévolutionnaire) et Valérie Robin (qui a dirigé avec Anne-Marie Losonczy Retour des corps, parcours des âmes. Exhumations et deuils collectifs dans le monde hispanophone aux éditions Petra).

Intervenantes :
Valérie Robin Azevedo, Professeure d’anthropologie à l’Université Paris V, CANTHEL
Sabrina Melenotte anthropologue, post-doctorante à l’EHESS, IIAC

Discutante : Julie Lavielle, doctorante à Paris Nanterre, ISP
Organisation : Nathalie Duclos et Anne Le Huérou

Agenda

  • Jeudi 1er juin 11:00-13:00 - Valérie Robin Azevedo et Sabrina Melenotte

    Exhumer les corps des disparus, faire droit aux victimes : regards croisés sur le Pérou et le Mexique

    Résumé : La quatrième et dernière séance est consacrée aux mémoires de la guerre et de la violence et au traitement rituel et politique des morts et des restes humains à partir des travaux de deux anthropologues : Sabrina Melenotte (auteure d’une thèse intitulée Caciquismes, résistances, violences. Les pedranos et l’État mexicain dans le Chiapas postrévolutionnaire) et Valérie Robin (qui a dirigé avec Anne-Marie Losonczy Retour des corps, parcours des âmes. Exhumations et deuils collectifs dans le monde hispanophone aux éditions Petra).

    Lieu : Salle des workshops (45 places) - Maison Max Weber, Université Paris Nanterre


Ajouter un événement iCal